Billotet

(03/2019) Démantelement d'un trafic de Véhicules RENAULT

  • Par essenjy
  • Le 10/03/2019
  • 0 commentaire

En partenariat avec les services de police

 

Des hommes vivant à Vigneux et Villeneuve-Saint-Georges ont été interpellés mardi. Rien que sur ces deux derniers mois, ils ont volé une trentaine de voitures. Ils les envoyaient ensuite dans les pays de l’est par camion en pièces détachées.

Leur petit manège durait vraisemblablement depuis plusieurs mois. Et le coup de filet, mardi matin, de la sûreté départementale de l’Essonne devrait mettre un sérieux coup de frein aux vols de voiture sur l’Essonne, le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne. Six hommes âgés de 17 à 40 ans, vivant dans des camps de gens du voyage sédentarisés à Vigneux-sur-Seine et près de la gare de Villeneuve-Saint-Georges sont suspectés, rien que durant la surveillance des policiers lors des six dernières semaines, d’avoir volé et fait sortir du territoire une trentaine de voitures. Ils sont présentés ce vendredi soir au tribunal d’Evry.

Tout commence fin 2018. Les policiers de l’Essonne parviennent à localiser, chemin du Port-Brun à Vigneux, un camp faisant office de garage clandestin. Une difficile planque se met en place dans cette impasse, située au sein d’un quartier difficile où d’autres précédents trafics de voitures volées ont été démantelés ces derniers mois.

 

Six fusils de chasse et 30 000 € saisis

Les enquêteurs voient entrer des voitures de nuit, mais les véhicules ne ressortent jamais. La surveillance s’organise. Une dizaine d’hommes notent les allées et venues. Les engins ciblés sont généralement des modèles de moyenne gamme. Pour éviter que des GPS ne parviennent à les localiser. « De toute façon les voleurs agissaient très vite, la voiture était souvent désossée avant même qu’une plainte ne soit déposée par le propriétaire », souligne une source proche du dossier.

Puis un camion vient récupérer les pièces détachées, pour les acheminer vers les pays de l’est. « On ne sait pas vraiment le résultat final, vraisemblablement tout est remonté dans ces pays étrangers et revendus localement », reprend une source judiciaire.

Après avoir pu comprendre le rôle de chacun des protagonistes, voleur ou mécanicien, la sûreté départementale de l’Essonne décide d’arrêter les six principaux suspects. Cinq d’entre eux sont placés en garde à vue mardi matin. Un sixième, en séjour en amoureux avec sa compagne à Venise (Italie), se rend de lui-même aux policiers le lendemain.

Lors de la perquisition à Vigneux et Villeneuve-Saint-Georges, au domicile des mis en cause, 30 000 € en petites coupures sont retrouvés, ainsi que six fusils de chasse.